Architectes de jardins

Pendant longtemps, les jardins n’ont pas existé en tant que jardins d’agrément. A l’époque de la Renaissance, les choses ont commencé à évoluer vers des usages plus ornementaux, combinant la statuaire, les pièces d’eau ou les fontaines avec des compositions végétales. Mais c’est surtout à l’époque de Louis XIV que les premiers jardins géométriques, pensés par des maîtres d’œuvre, ont commencé à exister. A la base, ces hommes qui concevaient et aménageaient de magnifiques jardins, était des jardiniers plutôt que des architectes. Mais leur sens de la création végétale, leur désir de structurer harmonieusement fleurs, arbustes et arbres, ont fait des jardiniers de véritables architectes. Le plus connu d’entre eux, en France, est sans aucun doute, André Le Nôtre qui s’est occupé de l’aménagement des jardins du château de Versailles. Le Nôtre se comportait déjà comme les architectes de jardins, quand il agençait les plans de ses jardins « à la française » à Versailles.

Architectes de jardins

Un type de paysage pouvant être réalisé par des architectes de jardins

Aujourd’hui, les propriétaires de maisons dotées de jardins sont de plus en plus nombreux et, parmi eux, beaucoup font appel à des architectes de jardins, afin qu’ils viennent organiser l’espace vert qui agrémente leur demeure. Il n’est pas facile, lorsqu’on n’est pas spécialiste de savoir où planter un arbre ou un massif de fleurs. De même, les architectes de jardins, comme les architectes d’intérieur, organisent les volumes, rectifient les pentes, élargissent les perspectives et dessinent des plans. Tout cela ne s’improvise pas et seul un professionnel est capable de connaître les végétaux, de savoir comment les assortir, comment harmoniser l’espace dans lequel ils se combinent et de les associer avec des structures en dur comme des treilles, des pergolas, des volées de marches, des statues ou des pièces d’eau. Cela demande une grande maîtrise de tous les végétaux et une connaissance de leur milieu et de leurs besoins.

Les architectes de jardins sont des spécialistes des milieux ruraux, mais ils interviennent également dans les milieux urbains pour leur apporter une touche verte (à travers des parcs et jardins par exemple). Ils aident à la réhabilitation de l’espace d’une ville, le métier devenant alors une combinaison entre l’architecte et l’environnementaliste. Les architectes de jardins n’ont jamais été véritablement reconnu en tant que profession et, aujourd’hui encore, ils ne jouissent pas d’un statut juridique réel. En outre, les architectes de jardins doivent faire face à une difficulté supplémentaire, celle d’être capables de se projeter dans le futur. En effet, ils travaillent sur des matières vivantes qui ont, par conséquent, une durée de vie variable, allant d’une saison lorsqu’il s’agit de fleurs, à des centaines d’années lorsqu’il s’agit de systèmes forestiers. Le métier des architectes de jardins, ou des architectes paysagistes, requiert des aptitudes diverses comme la créativité d’un bâtisseur, la connaissance des végétaux et de la géologie, la compétence juridique et administrative qui permet d’appréhender le coût et la faisabilité d’un projet, la perception d’un site et l’analyse du paysage dans sa globalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *