Parcs et jardins

Depuis l’Antiquité, l’art des parcs et des jardins est ancrée dans l’histoire des hommes. Les pays arabes étaient, dans le temps, réputés pour leurs jardins très artistiquement agencés autour de pièces d’eau. Quant aux jardins japonais, plus tournés vers l’harmonie entre minéral et végétal, ils existent depuis des siècles.

Parcs et jardins

Parcs et jardins

L’art des parcs et des jardins illustre indéniablement l’amour que les hommes ont toujours porté aux arbres et aux plantes. Pendant longtemps, en Europe et en France, les parcs et jardins n’ont pas été considérés comme des lieux d’agréments. Ils étaient utilisés, au Moyen Âge, comme des lieux où l’on faisait pousser des fleurs et plantes qui n’avaient aucune fonction esthétique, mais qui étaient utilisées pour la pharmacie et la cuisine. C’est seulement à partir de la Renaissance que les parcs et jardins ont commencé à être considérés comme des lieux ornementaux et que l’on a cherché à y apporter un côté esthétique. Sous le règne de Louis XIV se situe l’apogée des parcs et jardins, avec le travail énorme mis en place par Le Nôtre pour la création des jardins du château de Versailles.

Dans un monde de plus en plus urbain, les Français qui possèdent des maisons considèrent leur jardin comme l’espace le plus important de la maison après le salon. Le jardin est un endroit convivial où l’on se retrouve entre amis, où l’on mange, où l’on joue ou bien où l’on écoute de la musique. C’est un lieu ouvert où le lien social se tisse. De plus, les difficultés économiques des ménages, qui les contraignent parfois à ne pas partir en vacances, donnent une valeur ajoutée au jardin qu’ils possèdent. Ce jardin devient l’espace vert dans lequel ils se relaxent, se reposent, s’évadent, un espace où l’on peut, en outre, s’adonner au loisir de créer un potager où l’on fait pousser fruits et légumes qui pourront nourrir la famille et, dès lors, permettre de réaliser des économies. Par ailleurs, les municipalités encouragent l’art du jardin en participant au concours des « villes et villages fleuris » qui, depuis cinquante ans, aident à la promotion des espaces verts dans les villes et villages. Tout cela explique, sans aucun doute, l’expansion fulgurante des jardineries et la demande croissante des propriétaires de maisons qui souhaitent l’intervention chez eux d’un paysagiste qui viendra organiser leur jardin.

Un autre phénomène intéressant à observer est que les Français vivant en milieux urbain choisissent en priorité un logement situé à proximité d’un parc. Enfin, de plus en plus nombreux sont ceux qui décident d’aller passer leurs vacances non plus à la mer, mais dans des endroits verts où se trouvent des parcs naturels. La demande d’espace de loisirs verts est de plus en plus fréquente; le jardin est un espace de détente extrêmement important et, dans les années à venir, la tendance devrait certainement se confirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *